Les bienfaits d’une alimentation anti-inflammatoire

L’alimentation anti-inflammatoire qu’est-ce que c’est ?

“L’inflammation crée la maladie, pas l’inverse”

“C’est la répétition de mauvais aliments qui favorise l’inflammation.”

Comment l’alimentation joue-t-elle un rôle dans l’inflammation ? 

L’alimentation entraîne un gros travail de digestion pour le pancréas, par un phénomène de cascade, lorsque le pancréas est sollicité, le nerf vague qui lui est relié (au niveau du cerveau, ndlr) l’est également ce qui augmente la congestion des tissus de l’organisme qui produit de l’inflammation et peut favoriser à la longue les maladies inflammatoires.” *

Un aliment anti-inflammatoire est un aliment qui sollicite très peu le pancréas lors de la digestion, tant dans sa production d’insuline pour gérer le taux de sucre dans le sang, que dans la digestion des graisses et des protéines.

Les médecins apprennent que l’une des meilleures façons de réduire l’inflammation n’est pas dans l’armoire à pharmacie, mais dans le réfrigérateur »

ALORS JOSIETTE ON FAIT LE FAIT CE TRI !! ? 

Les aliments qui causent de l’inflammation

  • glucides raffinés, comme le pain blanc et les pâtisseries ;
  • frites et autres aliments frits ;
  • boissons gazeuses et autres boissons sucrées ;
  • viande rouge (hamburgers, steaks) et viande transformée (hot dogs, saucisses) ;
  • margarine et saindoux.

Les aliments anti-inflammatoires

  • les fruits (surtout rouges) et les légumes dont les crucifères, particulièrement conseillés. A manger plutôt crus que cuits, ou pochés pour les intestins fragiles et sans pépins et surtout faire très attention au choix des fruits et des légumes si vous êtes en méthode Low Fodmap et selon vos tolérances.
  • les viandes (modérément) blanches (poulet, dinde, canard, pintade, lapin…).
  • les poissons (sauvages, pas d’élevage).
  • les légumes secs, mais attention encore une fois ici à vos intolérances et pendant la méthode Low Fodmap
  • pour les matières grasses : des graisses crues comme l’huile d’olive en priorité puis l’huile de coco, de tournesol oléique, de colza, de noix, de noisette. Du beurre, oui, mais en petite quantité (15 grammes par jour maximum).
  • du sirop d’érable à la place du sucre (glucose).
  • le citron à la place du vinaigre car il se transforme en citrate dans l’estomac et devient alcalin, ce qui est bon pour l’organisme.
  • en boisson :Il faut prendre des eaux riches en bicarbonate pour aider le pancréa. La Vichy Saint-Yorre, la Vichy Célestin ou la Badoit par exemple. Il faut boire à la fin du repas, idéalement au moins 20 minutes après, jamais pendant. 
  • la farine de petit épeautre, châtaigne, maïs, sarrasin, seigle, pois chiches, blé à la meule de pierre, riz. Attention encore une fois ici, ces farines ne sont pas toutes Low Fodmap, il faudra donc rester vigilant pendant les phases de la méthode Low Fodmap.
  • le riz à privilégier plutôt que les pâtes. 

Tu l’auras compris, Josiette, adopter une alimentation anti-inflammatoire permet de rester en bonne santé grâce aux fameux antioxydants qui vont neutraliser les radicaux libres avant qu’ils détruisent les cellules de notre organisme !!

Et puis cerise sur le gâteau, on n’hésite pas à croquer du chocolat noir (minimum 70 % de cacao), l’une des meilleures sources d’antioxydants avec un taux de 13.000 pour 100g d’après l’indice ORAC (mesure de la capacité de l’aliment à neutraliser les radicaux libres) (limité à 30 gr pendant la méthode Low Fodmap)

La santé par l’alimentation c’est l’enjeu des années à venir ! 

Si vous souhaitez démarrer une alimentation anti-inflammatoire pendant la méthode Low Fodmap, nous vous recommandons de vous faire accompagner par un professionnel de santé afin d’éviter les carences.

Sources Santé Médecine

Panier
Retour haut de page