Ballonnements : 6 légumes à privilégier

Table des matières

Ballonnements kesako ? Les ballonnements intestinaux sont dus à l’accumulation de gaz. Si ils ne peuvent pas être éliminés, ils s’accumulent et provoquent des douleurs.

Ballonnements, vous ne savez plus quoi manger ? Voici 6 légumes à privilégier

Attention, nous avons choisi ces légumes sur la base de la méthode low FODMAP, mais il est possible que ces légumes ne soient pas forcément bien tolérés chez vous. Pour rappel, la méthode Low FODMAP est à ce jour la seule solution alimentaire scientifiquement prouvée et reconnue comme efficace pour réduire les symptômes du syndrome de l’intestin irritable. Cette méthode permet d’identifier les aliments qui provoquent les symptômes du SII comme les ballonnements. D’ailleurs, beaucoup de FODMAP se trouvent dans les légumes, c’est pourquoi vous partageons aujourd’hui ces 6 légumes à privilégier en cas de ballonnements.

Mais les FODMAP, c’est quoi au juste ?

Un groupe de glucides à chaîne courte présents naturellement dans certains aliments et additifs,  dont se nourrissent les bactéries du côlon. Les aliments dits High FODMAP, chargés de ces fameux glucides, semblent être à l’origine des symptômes, douleurs et inconforts que les personnes atteintes du SII manifestent.

Les carottes :

Les carottes sont riches en fibres (mais de bonnes fibres pour les intestins), ce qui permet de réguler le transit intestinal. Que vous soyez de team diarrhée ou constipation, en le ralentissant par réabsorption d’eau ou en l’accélérant par augmentation du volume des selles.

Les épinards :

L’épinard contient lui aussi de bonnes fibres et en abondance. Elles vont stimuler le fonctionnement intestinal : de ce fait, ils préviennent la constipation. Voici une recette idéale à base d’épinards que vous pouvez manger librement selon votre appétit en évitant les ballonnements.

Les endives :

L’endive est un légume riche en fibres et dispose aussi de propriétés diurétiques : l’endive contribue ainsi au bon fonctionnement de notre système digestif et à notre bon transit intestinal.

Les pommes de terre :

La pomme de terre est doté de bienfaits pour la santé physique mais surtout il s’agit d’un allié efficace pour apaiser les douleurs de l’estomac et les troubles de digestion en général.

Les blettes :

Les blettes renferment de bonnes fibres qui facilitent le transit intestinal, augmentent l’effet de satiété et l’absorption des minéraux, équilibrent la flore intestinale et permettent de piéger le cholestérol.

Le panais :

On peut en manger sous forme de purée, de gratin, râpé en salade ou dans une soupe afin de stimuler le transit intestinal et de faciliter la digestion. Il est très riche en fibres et à la particularité de contenir à la fois des fibres solubles et insolubles en quantité. En chouchoutant l’appareil digestif, les fibres contribuent à améliorer la digestion et apporte un certain confort intestinal. Sa concentration en fibres insolubles lui confère également un effet diurétique et légèrement laxatif. Si vous présentez quelques problèmes de constipation, c’est un légume idéal pour augmenter le volume des selles et réduire les sensations de ballonnements !

Un petit rappel sur les fibres :

  • Elles améliorent le transit. Le système digestif de l’Homme est incapable de digérer entièrement les fibres. Les intestins doivent donc fournir un effort particulier pour les évacuer et ce sont toutes ces contractions des muscles de la paroi des intestins qui facilitent le transit !
  • Elles préviennent les problèmes de constipation. Cet effet pourrait également prévenir l’apparition du cancer du côlon.
  • Elles sont vos alliées contre le surpoids et l’obésité. En effet, les fibres ont un fort pouvoir rassasiant qui permet de limiter les quantités et d’éviter les grignotages entre les repas.
  • Elles sont les amis des diabétiques ! Leur consommation est recommandée car elles ralentissent l’absorption intestinale des nutriments, en particulier du glucose, ce qui contribue à une meilleure régulation de la glycémie.
  • Elles stimulent la croissance de bonnes bactéries intestinales (microbiote).
  • Elles limitent le passage des graisses dans le sang, contribuant ainsi à la diminution du mauvais cholestérol sanguin et des triglycérides.
  • Elles diminuent le risque de maladies cardiovasculaires.

Panier
Retour haut de page

-10% sur ta première commande !

Laisse-nous ton email et tu recevras le code.

En cliquant sur Envoyer, vous acceptez d’envoyer vos informations à Ginette et Josiane qui accepte de les utiliser en accord avec sa politique de confidentialité.