alttext1}

Home / Blog / Pourquoi je pète tout le temps ? Le SIBO ou l’IMO : 2 pistes pour l’expliquer ?

Santé

Pourquoi je pète tout le temps ? Le SIBO ou l’IMO : 2 pistes pour l’expliquer ?

33235, 33191

LE SIBO : la maladie des “hyper ballonnés”. Une maladie méconnue et très gênante et handicapante des intestins SIBO appelée plus communément la maladie des pets est un terme qui signifie “small intestinal bacterial overgrowth” ), ou pullulation bactérienne de l’intestin grêle en français, est un déséquilibre du microbiote intestinal.

Chez Ginette et Josiane on pète mais pas que des paillettes !

Souvent confondu ou associé au Syndrome de l’Intestin Irritable, le SIBO (Small Intestinal Bacterial Overgrowth) est un trouble digestif notamment rendu populaire par Dora Moutot à travers son livre témoignage “A fleur de pet” et l’intérêt scientifique grandissant autour du microbiote. 

Si cette pathologie fait donc de plus en plus de bruit, on en sait finalement peu sur ses origines et ses causes. 

LE SIBO ET L’IMO

Le SIBO est l’acronyme du terme anglais Small Intestinal Bacterial Overgrowth et décrit ainsi une prolifération bactérienne au niveau de l’intestin grêle, dans le haut du tube digestif, où l’on peut trouver entre 10 000 à 10 millions de bactéries par mL. Une prolifération bactérienne certes problématique qui ne peut toutefois pas être considérée comme une maladie ; les bactéries n’étant en effet pas pathogènes (porteuses de maladie), il n’y a donc pas de bonne ou de mauvaise bactérie qui pourrait être à l’origine du SIBO. 

Une autre pathologie, l’IMO (Intestinal Methanogen Overgrowth), présente les mêmes caractéristiques à la différence qu’il ne s’agit pas d’une prolifération de bactéries mais d’archées, autre type de micro-organismes présent dans notre organisme. 

Dans les deux cas, cette prolifération est à l’origine d’un déséquilibre du microbiote ou dysbiose qui n’est pas sans conséquence sur le fonctionnement de l’appareil digestif. 

Mais que se passe-t-il concrètement lorsque l’on est atteint d’un SIBO ou d’un IMO et comment cette prolifération bactérienne se développe-t-elle ? 

Les bactéries sont naturellement présentes dans notre organisme et se montrent nécessaires à son bon fonctionnement ; chaque famille jouant un rôle précis que la recherche essaie mais peine toujours à déterminer de manière précise. S’il n’est ainsi pas provoqué par une bactérie pathogène, le SIBO et la pullulation bactérienne qui le caractérise seraient provoqués par des bactéries au profil différent de celles normalement présentes dans l’intestin grêle. Ces bactéries intruses présentes dans l’intestin grêle pour différentes raisons, finissent par y trouver de quoi se nourrir et s’y installer durablement jusqu’à fonder une colonie. 

En effet, constitué de nombreux glucides, l’intestin grêle offre à ces bactéries les conditions nécessaires pour se développer et créer un biofilm sur la muqueuse, amas de résidu bactérien qui constitue une véritable forteresse et contribue à rendre les bactéries résistantes aux réponses immunitaires. 

C’est à partir de ce moment que les premiers symptômes peuvent être ressentis par le patient. 

LES SYMPTÔMES DU SIBO ET L’IMO

Douleurs abdominales, indigestions, dyspepsies, ballonnements, distensions, reflux, troubles du transit (constipation, diarrhée ou alternance diarrhée/constipation), crampes, nausées, flatulences : les symptômes du SIBO varient d’un patient à l’autre et rendent le diagnostic difficile. 

Souvent confondus à ceux d’autres pathologies digestives et notamment le Syndrome de l’Intestin Irritable, les causes de ces symptômes sont toutefois différentes et supposent une prise en charge dédiée. 

  • A l’origine des gaz et flatulences : symptômes les plus connus du SIBO, les gaz sont liés à la fermentation provoquée par les bactéries lorsqu’elles se nourrissent des glucides présents dans l’intestin grêle. 
  • Indigestions, troubles du transit : une fois nourries, les bactéries produisent des déchets qui agressent les villosités intestinales (responsables de l’absorption des nutriments) de la muqueuse contribuant ainsi à une hyperméabilité intestinale qui peut alors favoriser le passage de bactéries pathogènes et une malabsorption des nutriments menant à de fortes carences.

Si les causes des symptômes sont ainsi identifiées et permettent de les améliorer, les raisons même du développement du SIBO chez certains patients restent parfois plus floues, rendant sa prévention et sa guérison plus laborieuses. 

Distinguer le SIBO, l’IMO et le SII

LES CAUSES DU SIBO

A la fois diverses et imprécises, les causes de l’apparition du SIBO chez les patients sont parfois difficiles à déterminer : 

  • Conséquence d’une infection gastro-intestinale
  • Prise de médicaments
  • Malabsorption (pancréatite, cirrhose, etc.)
  • Troubles de la motricité 
  • Maladies type diabète

Parvenir à identifier la cause du SIBO est important afin de pouvoir le traiter de manière adaptée et d’en limiter la récidive. 

DIAGNOSTIQUER LE SIBO

Nous l’avons vu, les causes et symptômes du SIBO sont nombreux et variables d’un patient à l’autre, rendant son diagnostic difficile et parfois long. C’est pourquoi, dans un premier temps, les examens consisteront d’abord à éliminer d’autres maladies (MICI, maladie coeliaque, intolérances alimentaires, etc.).

Si le SIBO est envisagé, différents tests peuvent être réalisés pour en confirmer le diagnostic ; le plus populaire mais non moins controversé étant le test respiratoire.

  • Test respiratoire : partant du principe que la présence des bactéries dans l’intestin grêle provoque une fermentation et la création de gaz (méthane ou hydrogène), ces tests consistent à mesurer les taux de méthane ou d’hydrogène suite à l’ingestion d’une solution glucidique. S’il est le test le plus répandu et le moins invasif, il est néanmoins controversé car les taux seuils de gaz ne font pas consensus.
  • Test de culture de l’intestin grêle : consistant à prélever un échantillon de fluide issu de l’intestin grêle afin de le mettre en culture puis comptabiliser les bactéries présentes, ce test est très peu commun et invasif.

Les tests sanguins, de selles ou de gastro-entérologie classiques (coloscopie, endoscopie, etc.) sont très controversés voire considérés comme inutiles dans le cas du SIBO permettant essentiellement de constater une inflammation de la muqueuse non liée au SIBO.

PRENDRE EN CHARGE LE SIBO

  1. Le traitement médicamenteux

Lié à une prolifération bactérienne, le traitement médicamenteux peut s’avérer être efficace et reste le traitement privilégié en cas de SIBO.

Néanmoins, ces traitements médicamenteux sont à prendre avec précaution :

  • Comme tous médicaments, ils peuvent avoir des effets secondaires et en premier lieu celui de ne pas uniquement attaquer les bactéries ciblées mais également la flore intestinale dans sa globalité.
  • Visant à tuer les bactéries anormalement présentes dans l’intestin grêle, il est nécessaire de pouvoir identifier quelles bactéries cibler afin d’adapter le traitement : le test respiratoire est donc une étape importante qui permettra de déterminer s’il s’agit plutôt de bactéries productrices de méthane ou d’hydrogène.

Afin de limiter les effets néfastes des traitements médicamenteux, des remèdes naturels sont ainsi souvent proposés. Leur objectif principal est de retrouver un péristaltisme normal et une acidité gastrique correcte tout en permettant de s’attaquer au biofilm : cette fameuse forteresse construite par les amas de déchets laissés par les bactéries. 

Ces remèdes naturels contribuent également à réduire les symptômes du SIBO et notamment la diarrhée. Parmi eux, la mise en place d’une alimentation adaptée se montre particulièrement recommandée. 

2. Adapter son alimentation

A date, aucune approche alimentaire spécifique n’a scientifiquement été reconnue en cas de SIBO. Toutefois, une approche par les FODMAP permettant de réduire l’apport en glucides fermentescibles se montrerait efficace pour réduire certains symptômes dont les gaz et flatulences notamment. 

De manière générale, en cas de SIBO, il est recommandé d’adopter une alimentation saine et variée limitant notamment les produits transformés et industriels. 

3. Les solutions naturelles

La phytothérapie aurait également des effets bénéfiques pour la réduction des symptômes et se montrerait même, d’après une étude datant de 2014, aussi efficace que certains traitements médicamenteux du fait de l’action anti-microbienne de certaines plantes. Ainsi, certains compléments alimentaires (difficiles à trouver en France) réunissent différentes plantes (sauge, thym, origan, estragon, réglisse) et offrent une alternative à la prise d’antibiotiques. 

Autre solution naturelle qui reste toutefois sujette à caution : les probiotiques.
Pour reprendre la définition de l’OMS, les probiotiques sont des « micro-organismes vivants qui, lorsqu’ils sont ingérés en quantité suffisante, exercent des effets positifs sur la santé, au-delà des effets nutritionnels traditionnels ». 

Par opposition aux antibiotiques dont le but est de tuer des bactéries ou d’en empêcher le développement, les probiotiques auraient ainsi vocation à permettre la production d’autres microorganismes afin de contribuer à retrouver un équilibre microbiotique. La problématique, en cas de SIBO, c’est que les bactéries ou micro organismes sont déjà présents en nombre dans l’intestin et que la prise de probiotique contribue d’autant plus à cette prolifération aggravant ainsi les symptômes (notamment les gaz et flatulences) chez le patient. A ce titre, la dégradation de symptômes digestifs lors de la prise de probiotiques est même considérée comme l’un des signes de la présence d’un SIBO et constitue un élément de diagnostic. Dans certains cas toutefois, les probiotiques, lorsqu’ils sont composés de souches pertinentes, se sont montrés efficaces chez certains patients.

4. Se faire accompagner

Traitements médicamenteux, alimentation, solutions naturelles : certes, des solutions de prises en charge sont possibles mais se montrent parfois compliquées à mettre en place et à adapter. C’est pourquoi, se faire accompagner de spécialistes formés aux troubles digestifs et plus particulièrement au SIBO peut se montrer pertinent.

Retrouve nos spécialistes du SIBO

Prendre rendez-vous avec Juliette

Prendre rendez-vous avec Joris

Articles phare

Vivre en paix avec ses intestins

Vivre en paix avec ses intestins   Ballonnements, gaz, douleurs au ventre, digestion lente, problèmes de transit…  Cela vous dit quelque chose ? Comme 10 % des Français, vous souffrez peut-être du syndrome de l’intestin irritable (SII).   Encore assez méconnu, difficile à diagnostiquer, avec des symptômes variables, voire opposés d’une personne à l’autre, le SII est une pathologie complexe impactant la santé tout autant que la vie quotidienne.   Dans cet ouvrage, Audrey LNRD et Audrey HVC, fondatrices de Ginette et Josiane, témoignent de leur combat pour mieux comprendre ce trouble dont elles souffrent et livrent les solutions qu’elles ont testées pour mieux vivre avec:   –> une alimentation adaptée, notamment grâce à la méthode low FODMAP (un protocole permettant de déterminer les tolérances et intolérances à ces glucides) ; –> une meilleure gestion du stress et des émotions, facteurs favorisant les troubles digestifs, grâce à des pratiques comme le yoga et l’hypnose ; –> une hygiène de vie favorable au bon fonctionnement de l’appareil digestif : activité physique, plats faits maison et produits naturels, sommeil de qualité…     Le mot des fondatrices et auteurs : Loin d’être un énième livre médical sur le sujet (nous ne sommes toujours pas devenues gastro-entérologues), nous revenons sans détour, à travers le récit de nos parcours, qui sont aussi un peu les vôtres, sur tout ce qu’implique ce syndrome, bien au-delà des seuls symptômes : l’errance scientifique et médicale, l’impact de nos choix et de nos comportements sur son développement, ses conséquences sociales que l’on oublie bien souvent, l’aubaine parfois qu’il peut représenter pour certains mais aussi et surtout les solutions qui existent pour mieux vivre avec ! Oui, comme le titre l’indique, même si le SII s’apparente plus à un parcours de patience qu’à un parcours de patients, “Vivre en paix avec ses intestins” c’est chiant mais c’est possible !    

4.7/5 (28 avis vérifiés)

Dès

16,95

Devenez membre et obtenez

Le festin de l’intestin

Le Festin de l’intestin Le Festin de l’intestin est un livre de recettes pauvres en FODMAPs dont la vocation est de donner ou redonner l’envie de manger avec plaisir tout en respectant les recommandations de la Monash University en Australie (référence mondiale pour le régime pauvre en FODMAPs).   Ce livre, créé sous l’égide de la Fondation DigestScience et de son département DigestSanté, s’adresse plus particulièrement aux malades atteints du syndrome de l’intestin irritable (SII), des maladies inflammatoires chroniques de l’intestin demeurant symptomatiques malgré l’efficacité des traitements, mais également à tous ceux présentant des douleurs abdominales et ballonnements chroniques. 50 recettes du quotidien, 12 menus de chef pauvres en FODMAPs et les Incontournables du Placard, le tout en 100 pages illustrées dans un format 21X24 cm.   Un allié précieux dans votre quotidien ! Des recettes simples sucrées comme salées, des menus festifs et gastronomiques, adaptés à vos problèmes digestifs mais imaginés pour que le plaisir gustatif soit toujours au rendez-vous. Votre cuisine régalera vos familles et amis et vous retrouverez la convivialité autour de la table. Grâce aux trucs et astuces, votre suivi diététique de la méthode pauvres en FODMAPs sera simplifié. Le Festin de l’intestin,  pour retrouver un confort digestif et du plaisir au quotidien !   Le Festin de l’intestin est un livre de recettes savoureuses et pauvres en FODMAPs. Mais qui dit pauvre en FODMAPs ne veut certainement pas dire fade, simpliste et rébarbatif. Exit la monotonie, les repas sans relief et le manque d’inspiration ! Ce livre a été conçu pour répondre à plusieurs besoins, bien souvent exprimés par les personnes victimes des caprices de leurs intestins. Le Festin de l’intestin vous permettra :   –>De cuisiner des recettes sucrées et salées originales, pleines de saveurs et qui respectent les principes de la méthode pauvre en FODMAPs développée par la MONASH University* –>De préparer simplement et quotidiennement des repas qui vous permettront de vous faire plaisir tout en favorisant votre bien-être intestinal, mais également de surprendre vos proches avec des menus gastronomiques, –>De (re)trouver du plaisir à cuisiner et à manger de bons petits plats à la maison ou au travail, ou encore la convivialité de repas en famille ou entre amis.   Ce livre de recettes a été élaboré avec soin, par le chef de cuisine David Cauderon pour les menus, par “Ginette et Josiane” (nos coachs expertes SII) pour les recettes du quotidien. L’ensemble sous la consuite d’ Oriane Macke-Chaouat, diététicienne spécialisée, diplômée d’État et certifiée par la Monash University (Australie) et du Pr. Pierre Desreumaux, gastroentérologe Président Fondateur de la Fondation DigestScience. Les FODMAPs c’est quoi ? Les FODMAPs sont un ensemble de sucres qui fermentent et sont responsables de certains troubles intestinaux. FODMAPs = (Fermentable by colonic bacteria Oligosaccharides, Disaccharides, Monosaccharides And Polyols).   Plus simplement, ce sont des glucides de petites tailles, très peu absorbés par l’intestin grêle et qui procurent ballonnements, flatulences, diarrhées… symptômes parfois très invalidants chez certains partients.   Et quand je l’ouvre, qu’est-ce que je trouve ?   –>Une explication de la méthode pauvre en FODMAPs, –>Les incontournables du placard, les must-have à posséder si vous souhaitez démarrer ou suivre la méthode, –>50 recettes du quotidien, sucrées et salées (petits déjeuners, boissons, snacks, déjeuners ou dîners), –>12 menus de chef (entrée, plat, dessert)   Le tout ponctué d’ “Astuces de la diet” et de superbes clichés et illustrations sur 100 pages (format 21×24 cm).   Le Festin de l’Intestin sera un allié précieux dans votre quotidien grâce à ses recettes adaptées à vos problèmes digestifs et imaginées pour que le plaisir gustatif soit toujours au rendez-vous !  

0 avis

Dès

24,95

Devenez membre et obtenez

Ces articles pourraient vous plaire !

Intestin irritable

Ajouter à la wishlist

photo article site (32)

Intestin irritable

Une gamme de compléments alimentaires dédiée à la santé intestinale.

Santé

Ajouter à la wishlist

photo article site (31)

Santé

Les huiles végétales : sources d’oméga-3 et de nombreux bienfaits

Food

Ajouter à la wishlist

photo article site (29)

Food

Le sorgho, une céréale sans gluten aux vertus digestives.

Santé

Ajouter à la wishlist

intolérance à l'histamine

Santé

L’intolérance à l’histamine ou déficience en DAO

Intolérance assez méconnue l’intolérance à l’histamine, se développerait lorsque l’organisme présente un taux d’histamine trop élevé et n’est alors plus capable de la décomposer. La piste principale de cette intolérance serait alors une carence en DAO (diamine oxydase), la fameuse enzyme qui permet de la dégrader. La déficience en DAO toucherait jusqu’à 15% de la population.

Inscris-toi à notre newsletter et bénéficie de 10% sur ta première commande !

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Nos réseaux

Rejoins-nous sur nos réseaux pour faire toujours plus de bruit autour du Syndrome de l’Intestin Irritable et ce… autrement que par des pets !

Retrouve ton code de parrainage sur ton espace client

10% de réduction sur leur première commande, 5€ pour toi !

0