intolérance à l'histamine

Home / Blog / L’intolérance à l’histamine ou déficience en DAO

Santé

L’intolérance à l’histamine ou déficience en DAO

41359, 41360, 33242

Intolérance assez méconnue l’intolérance à l’histamine, se développerait lorsque l’organisme présente un taux d’histamine trop élevé et n’est alors plus capable de la décomposer. La piste principale de cette intolérance serait alors une carence en DAO (diamine oxydase), la fameuse enzyme qui permet de la dégrader. La déficience en DAO toucherait jusqu’à 15% de la population.

Intolérance assez méconnue l’intolérance à l’histamine, se développerait lorsque l’organisme présente un taux d’histamine trop élevé et n’est alors plus capable de la décomposer. La piste principale de cette intolérance serait alors une carence en DAO (diamine oxydase), la fameuse enzyme qui permet de la dégrader. La déficience en DAO toucherait jusqu’à 15% de la population.

L’HISTAMINE

L’histamine est un acide aminé naturellement présent à différents endroits du corps : peau, foie, cerveau, etc. Elle est stockée dans les cellules et libérée dans certaines situations telles que notamment les réactions allergiques. Elle contribue également au processus d’acidification de l’estomac, essentiel à la bonne digestion

L’histamine est aussi présente dans certains aliments, on parle alors d’histamine exogène.
Le corps, grâce à une enzyme, la DAO, est alors normalement en mesure de dégrader cette histamine exogène. 

Enfin ça, c’est quand tout va bien… 

L’intolérance à l’histamine

L’intolérance à l’histamine se développerait lorsque l’organisme présente un taux d’histamine trop élevé et n’est alors plus capable de la décomposer. La piste principale de cette intolérance serait alors une carence en DAO, la fameuse enzyme qui permet de la dégrader. 

Comme pour les personnes intolérantes aux FODMAP, les personnes qui présente une intolérance à l’histamine peuvent avoir des symptômes digestifs tels que : troubles du transit (diarrhée et/ou constipation), des maux de ventre, des ballonnements, douleurs abdominale etc. Cependant, à l’inverse de l’intolérance à certains FODMAP, l’intolérance à l’histamine peut souvent s’accompagner de symptômes non digestifs.

Les symptômes de l’intolérance à l’histamine peuvent donc être nombreux et localisés à différents endroits puisqu’il existe 4 types de récepteurs à l’histamine dans le corps. 

  • Maux de tête/migraines, nausées, vomissements,
  • Diarrhées, douleurs intestinales, douleurs gastriques, reflux acide, gaz,
  • Tachycardie, arythmie, voire hyper ou hypotension,
  • Bronchoconstriction, production de mucus, rhinite, congestion nasale, éternuements,
  • Démangeaisons, urticaire,
  • Crampes utérines, dysménorrhées…

Ces symptômes apparaissent généralement suite à l’ingestion d’un aliment riche en histamine et de manière temporaire. 

Comment savoir si j’ai une intolérance à l’histamine ?

Malheureusement le corps médical ne disposent d’une méthode standardisée pour identifier cette intolérance.

La première chose à faire consiste souvent à déterminer les symptômes et donc à supprimer spécifiquement les aliments à forte teneur en histamine, pour voir si les symptômes diminuent. Des tests sanguins sont également une option.

Donc il existe deux options si vous pensez être intolérant à l’histamine :

  1. Effectuer un test de provocation : sous forme de gélules le plus souvent, on vous donnera un jour une certaine quantité d’histamine et un autre jour une gélule sans histamine. Ceci permettra au médecin d’observer comment votre corps réagit.
  2. Les diagnostics en laboratoire : Pour mesurer l’enzyme DAO. Certaines études montrent que les concentrations sanguines de la DAO sont plus faibles chez une personne saine.

Prendre en charge l’intolérance à l’histamine

L’intolérance à l’histamine peut donc être prise en charge en diminuant les symptômes mais en travaillant également sur ses causes : 

Réduire les symptômes de l’intolérance à l’histamine : 

  • A l’instar du Syndrome de l’intestin Irritable avec les FODMAP, une alimentation faible en histamine peut-être recommandée en cas d’intolérance à l’histamine. Comme pour la méthode, l’objectif n’est pas une restriction définitive des aliments chargés en histamine mais temporaire ; elle permettra ensuite la réintroduction d’aliments riches en histamine afin de déterminer le niveau de tolérance du patient. 
  • Des compléments en enzymes DAO existent également afin de contribuer à maintenir une alimentation variée et équilibrée pas trop restrictive. 
digestion histamine
Digestion de l’histamine enzyme DAO

Prendre en charge les causes de l’intolérance à l’histamine

  • Réduire la consommation d’inhibiteurs : médicaments, alcool, etc. 
  • Assurer l’apport nécessaire en vitamines et minéraux, cofacteurs de l’histamine : vitamine C, vitamine B9 (folates), vitamine B12, cuivre. 
  • Améliorer l’équilibre intestinal : en cas de dysbiose et de troubles digestifs plus généralement, le système digestif fonctionne mal et peut expliquer les difficultés de l’organisme à produire des enzymes et donc les carences. Au-delà des probiotiques, l’alimentation est aussi un levier important.
  • L’équilibre hormonal : certaines études auraient démontré que l’excès d’oestrogène pourrait inhiber l’activité de la DAO.

Quel autre traitement pour l’intolérance à l’histamine ?

Comme pour la méthode low fodmap, si vous soupçonnez une intolérance à l’histamine, vous pouvez procéder en 3 phases :

PHASE 1 : L’éviction :
Comme pour la méthode Low FODMAP, vous pouvez commencer par éliminer les aliments riches en histamine de votre alimentation pendant quelques jours. Si vous voyez tout de suite une amélioration, vous avez potenciellement une intolérance à l’histamine.

PHASE 2 : réintroduction
Après cette première phase, vous pouvez réintroduire petit à petit des aliments contenant de l’histamine en petites quantités dans votre alimentation (un seul aliment par jour) pour évaluer votre seuil de tolérance (toujours une question de proportion et d’accumulation).

PHASE 3 : régime alimentaire personnalisé
Après ça vous connaissez l’ensemble des aliments que vous pouvez tolérer et surtout en quelles proportions. Cela vous permettra de réaliser votre nouvelle hygiène alimentaire variée et équilibrée.

Comme pour tout changement alimentaire, une prise en charge par un professionel de santé est très fortement conseillé. Nous avons des spécialistes des troubles digestifs, spécialisés également dans la prise en charge de l’intolérance à l’histamine.

Vous pouvez retrouver nos professionnels de santé ici :

Adopter un régime pauvre en histamine

Comme nous l’avons expliqué, l’histamine est une protéine, mais attention, tous les aliments riches en histamine ne sont pas obligatoirement riches en protéines ! Globalement, tous les aliments frais et bruts sont faible en histamine, alors que les aliments transformés, industriels ou en conserve vont en contenir beaucoup plus.

Une autre chose à prendre en compte, c’est le temps de maturation des fruits et des légumes et de leur fermentation qui vont augmenter leurs teneurs en histamine.

De plus, la teneur d’histamine dans un même aliment peut aussi varier selon plusieurs facteurs comme le type de stockage et la fraîcheur de l’aliment. Enfin, en fonction du taux d’histamine déjà présent dans l’organisme d’une personne, la tolérance à un aliment de base riche en histamine peut différer d’une fois à l’autre.

Les aliments riches en histamine

Voici une liste non exhaustive de fruits riches en histamine : fraises, framboises, oranges, citrons et autres agrumes, banane, ananas, kiwi, poires, papaye, goyave Fruits à coque (principalement noix (Juglans regia), noix de cajou, arachides.

Voici une liste non exhaustive de légumes riches en histamine : Choucroute, épinards, tomates (aussi ketchup, jus de tomate, etc.), aubergines, avocats, olives. Légumes secs (lentilles, haricots, soja, produits à base de soja comme le tofu), légumes vinaigrés Champignons cèpes, morilles, champignons de Paris

Voici une liste non exhaustive de viandes et poissons riches en histamine : lapin; agneau; veau; canard; poisson blanc; bœuf; porc; les poissons gras; les crustacés.

Voici une liste non exhaustive de produits laitiers riches en histamine : les fromages affinés; à pâte dure; à pâte et/ou à croûte fleurie; à pâte fondue; les yaourts selon le processus de fermentation

Voici une liste non exhaustive de légumineuses et céréales riches en histamine : le blé, l’orge et le seigle, les germes de céréales, le malt et les aliments à base de levain(fermentation); les légumes secs (lentilles, haricots, fèves, pois chiches, soja).

Voici une liste non exhaustive de produits “autre” riches en histamine : huile de noix; le vinaigre de vin et balsamique, la sauce soja, les épices piquantes, L’aneth, la ciboulette, le raifort, la vanille, le gingembre et la noix de muscade, le cacao, le chocolat, l’alcool, boisson au soja …

Les aliments pauvres en histamine

Voici une liste non exhaustive de fruits pauvres en histamine : Tous les fruits, à l’exception de ceux mentionnés à au dessus, frais, congelés ou en conserve, par ex. pomme, pêche, abricot, melon, mangue, kaki, litchi, cerise, cerise acide, mûre, myrtille, airelle, canneberge, cassis, casseille, mûre, baie de Goji. Noix de coco, lait de coco, eau de coco, noix de macadamia, châtaigne douce Graines de chia, graines de lin, graines de sésame.

Voici une liste non exhaustive de légumes pauvres en histamine : Tous les légumes sauf ceux mentionnés au dessus (frais ou surgelés)

Voici une liste non exhaustive de viandes et poissons pauvres en histamine : Viande tout fraîche et naturelle de volaille, mouton, chèvre, bœuf, porc, sanglier, emballée et datée : par ex. escalopes, côtelettes, filets, émincé, cuisses de poulet, poitrine de dinde. Viande congelée si elle est décongelée rapidement et puis préparé immédiatement. Jambon cuit (tranches), œufs (poulet, caille, etc.).

Voici une liste non exhaustive de produits laitiers pauvres en histamine : Produits laitiers frais, Lait pasteurisé, lait UHT, beurre, crème, petit-lait, lactosérum, Fromage frais (mozzarella, fromage, blanc, fromage cottage, mascarpone, ricotta, fromage frais de chèvre),Gouda jeune

Voici une liste non exhaustive de légumineuses et céréales pauvres en histamine : Pommes de terre, maïs, riz, toutes sortes de céréales sous différentes formes : grains, flocons, semoule, farine, pâtes, produits de boulangerie,de l’amidon dans les sauces*, …) * Si seulement des ingrédients compatibles sont utilisés.

Voici une liste non exhaustive de produits “autre” pauvres en histamine : Huiles végétales, graisses végétales, graisses animales, huiles de poisson, sel de table, ail (frais ou en poudre), herbes de cuisine, épices douces, vinaigre d’alcool, liants type amidon de maïs, fécule de pomme de terre, Sucre, sirop d’agave, miel, stévia, confitures de fruits bien tolérés. Eau, tisanes : verveine, menthe, mélisse, monarde, tilleul, Rooibos nature. Jus, nectars de fruits et limonades d’ingrédients bien tolérés Lait d’amande, café décaféiné.

Quels sont les bienfaits de notre complément en DAO (diamine oxidase) ?

Une enzyme responsable de la dégradation de l’histamine, notre complément en DAO permet une meilleure régulation du taux d’histamine dans le corps et se montre particulièrement intéressant pour les personnes atteintes d’intolérance à l’histamine afin :

  • Éviter la survenue des symptômes liés à l’intolérance
  • Simplifier le quotidien et de diminuer les contraintes liées à la mise en place d’un régime alimentaire faible en histamine
  • La tunique des gélules est gastrorésistante ce qui permet à l’enzyme Diamine Oxydase de ne pas être libérée dans l’estomac, mais sous une forme retardée dans l’intestin grêle où elle exerce son action.
  • La vitamine C est un puissant antioxydant. Elle aide à éliminer le peroxyde d’hydrogène généré lors de la dégradation de l’histamine par la DAO ce qui peut ralentir l’activité de l’enzyme. Par cette action, la vitamine C soutient l’activité de la DAO et la dégradation de l’histamine

Sources sur L’intolérance à l’histamine :

Groupe d’intérêt suisse sur l’intolérance à l’histamine (SIGHI) : https://www.histaminintoleranz.ch/de/therapie.html

Qu’est-ce que l’histamine et comment éviter les intoxications ? : https://www.anses.fr/fr/content/histamine-eviter-intoxications

Alimentation pauvre en histamine : les aliments à privilégier : https://www.la-vie-naturelle.com/blog/post/alimentation-pauvre-en-histamine

Articles phare

Digestion de l’histamine DAO – L’hist-amie

L’intolérance en histamine toucherait jusqu’à 15% de la population. Il s’agirait d’une carence en DAO, la fameuse enzyme qui permet de la dégrader. Une intolérance assez méconnue, l’intolérance à l’histamine, se développerait lorsque l’organisme présente un taux d’histamine trop élevé et n’est alors plus capable de la décomposer. La déficience en DAO toucherait jusqu’à 15% de la population. L’Hist-Amie, notre complément en enzyme DAO (diamine oxidase).  Qu’est-ce que l’histamine ? > L’histamine est un acide aminé naturellement présent à différents endroits du corps : peau, foie, cerveau, etc. Elle est stockée dans les cellules et libérée dans certaines situations telles que notamment les réactions allergiques. Elle contribue également au processus d’acidification de l’estomac, essentiel à la bonne digestion.   Qu’est-ce que l’intolérance à l’histamine ? > L’intolérance à l’histamine se développerait lorsque l’organisme présente un taux d’histamine trop élevé et n’est alors plus capable de la décomposer. La piste principale de cette intolérance serait alors une carence en DAO, la fameuse enzyme qui permet de la dégrader. Différentes raisons peuvent justifier cette carence en enzymes : –  Déficience génétique – Troubles digestifs et hyperméabilité intestinale – Carences en vitamines et minéraux cofacteurs de l’activité enzymatique – Inhibiteurs (alcool, médicaments, etc.)   Quels sont les bienfaits de notre complément en DAO (diamine oxidase) ? > Enzyme responsable de la dégradation de l’histamine, notre complément en DAO permet une meilleure régulation du taux d’histamine dans le corps et se montre particulièrement intéressant pour les personnes atteintes d’intolérance à l’histamine afin : – D’éviter la survenue des symptômes liés à l’intolérance – De simplifier le quotidien et de diminuer les contraintes liées à la mise en place d’un régime alimentaire faible en histamine – La tunique des gélules est gastrorésistante ce qui permet à l’enzyme Diamine Oxydase de ne pas être libérée dans l’estomac, mais sous une forme retardée dans l’intestin grêle où elle exerce son action. – La vitamine C est un puissant antioxydant. Elle aide à éliminer le peroxyde d’hydrogène généré lors de la dégradation de l’histamine par la DAO ce qui peut ralentir l’activité de l’enzyme. Par cette action, la vitamine C soutient l’activité de la DAO et la dégradation de l’histamine Un complément enrichie en vitamine C > Lavitamine C contribue à la formation normale de collagène pour assurer le fonctionnement normal des vaisseaux sanguins, des os, des cartilages, des gencives, pour assurer la fonction normale de la peau, des dents et contribue à un métabolisme énergétique normal. > La vitamine C contribue à protéger les cellules contre le stress oxydatif, à réduire la fatigue, à la régénération de la forme réduite de la vitamine E et accroît l’absorption de fer. Quels sont les symptômes de l’intolérance à l’histamine ? > Les symptômes de l’intolérance à l’histamine peuvent être nombreux et localisés à différents endroits puisqu’il existe 4 types de récepteurs à l’histamine dans le corps. – Maux de tête/migraines, nausées, vomissements, – Diarrhées, douleurs intestinales, douleurs gastriques, reflux acide, gaz, – Tachycardie, arythmie, voire hyper ou hypotension, – Bronchoconstriction, production de mucus, rhinite, congestion nasale, éternuements, – Démangeaisons, urticaire, – Crampes utérines, dysménorrhées > Ces symptômes apparaissent généralement suite à l’ingestion d’un aliment riche en histamine et de manière temporaire.     Les compléments alimentaires doivent être utilisés dans le cadre d’un mode de vie sain et ne pas être utilisés comme substituts d’un régime alimentaire varié et équilibré. Ne pas dépasser la dose journalière recommandée. Retrouve tous nos conseils d’utilisation et la FAQ dans la rubrique “Utilisation”

0 avis

Dès

32,90

Devenez membre et obtenez -10%

Digestion du gluten – Have a Glut’ time

La Tolerase® G est aujourd’hui, la seule enzyme scientifiquement reconnue pour contribuer à la digestion complète du gluten notamment dans le milieu complexe qu’est l’estomac mais également dans l’intestin, là où d’autres enzymes ne parviennent à totalement le décomposer ou résister.  Have a glut’time, notre complément en enzyme digestive capable de digérer le gluten.  Qu’est-ce que l’enzyme Tolerase® G ? > Les enzymes digestives sont des protéines qui accélèrent les réactions chimiques et agissent tout au long de notre tube digestif comme des ciseaux ; elles découpent les aliments en molécules plus petites et les transforment de l’état solide à l’état liquide pour contribuer à leur digestion par l’intestin. Un déficit en enzymes digestives est une cause majeure d’inconfort digestif et intestinal. > Notre enzyme contenu dans Have a Glut’time, est aujourd’hui la seule enzyme dont il a été scientifiquement démontré la digestion du gluten riche en proline chez les humains. D’autres études en comparaison avec d’autres produits ont montré que cette enzyme est capable de scinder le gluten beaucoup plus efficacement et de le décomposer presque complètement en très peu de temps. Quand et pourquoi prendre Have a glut’time ? > Have a glut’time ne remplace pas un régime sans gluten et ne permet pas de guérir l’intolérance. C’est un coup de pouce afin de faciliter le quotidien des personnes intolérantes au gluten non coeliaque car il permet de : – Mieux gérer les repas que l’on ne prépare pas nous-mêmes : au restaurant, chez des amis, etc. des traces de gluten peuvent toujours être présentes et il n’est pas simple de contrôler tout ce qui se passe dans notre assiette. – Retrouver le plaisir de manger de tout et notamment du gluten sans voir des symptômes se manifester > En cas de maladie coeliaque ou d’allergie au blé ou au gluten, Have a glut’time ne se montre pas pertinent et le maintien d’un régime d’éviction complet du gluten reste le traitement préconisé. Qu’est-ce que le gluten ? > Présent dans le blé, l’orge et le seigle, le gluten est une protéine complexe riche en un acide aminé appelé proline. Le corps humain ne peut pas décomposer les substances riches en proline protéines efficacement, c’est pourquoi 13% de la population mondiale est sensible au gluten alimentaire. Comment savoir si je suis sensible au gluten ?  > Les symptômes sont souvent très rapidement après avoir mangé des aliments contenant du gluten et disparaissent tout aussi rapidement en quelques jours après en évitant le gluten. Les symptômes fréquents sont les de maux de ventres, les ballonnements, les troubles du transit diarrhée ou constipation, les maux de tête, parfois des vertiges, de la fatigue, des douleurs articulaires et musculaires, une modifications de la peau et même une humeur dépressive. À ne pas confondre avec les Fructanes (un FODMAP) contenus dans de nombreux produits contenant également du gluten. Quels aliments contiennent du gluten ? > Blé, seigle, orge (aliments naturels), pâtes, pain, pizza, gâteaux, tartes, pâtes feuilletées, biscuits (aliments transformés contenant du gluten), plats cuisinés, conserves, produits surgelés, sauces, soupes, confitures, frites (gluten cachés dans certains de ces produits) …   Les compléments alimentaires doivent être utilisés dans le cadre d’un mode de vie sain et ne pas être utilisés comme substituts d’un régime alimentaire varié et équilibré. Ne pas dépasser la dose journalière recommandée. Retrouve tous nos conseils d’utilisation et la FAQ dans la rubrique “Utilisation”

5.0/5 (1 avis vérifiés)

Dès

39,90

Devenez membre et obtenez -10%

Digestion difficile – Le Fart’astique

7 enzymes digestives pour booster et faciliter naturellement la digestion. Une digestion difficile après un repas ? Rien de magique, tout est physiologique, on vous explique pourquoi ça fonctionne vraiment !  “Je ne pourrais tellement plus m’en passer. C’est juste trop bien de profiter de ces bons moments conviviaux, de se régaler sans se poser de question et avoir peur de faire une crise ! Bref je vous le recommande à 1000%” > Grâce au Fart’astique, fini la sensation de digestion lourde ou de digestion difficile ! > À prendre 15 minutes avant un repas que vous savez compliqué à digérer ou pour éviter un stress si vous ne connaissez pas le composition de votre repars (invitation / restaurant). > Il est un véritable coup de pouce pour retrouver un confort digestif après un repas difficile à digérer, trop copieux ou encore à cause d’intolérances alimentaires.   Quelle est l’efficacité de nos enzymes digestives, le Fart’astique ?  > En collaboration avec notre formulatrice spécialisée dans le domaine des troubles digestifs, nous avons développé une nouvelle inédite alliant les principales enzymes digestives au carvi et à la choline, deux ingrédients aux vertus digestives reconnues. Chaque famille d’enzymes ayant son propre rôle dans la digestion des différentes molécules, notre formule est composée de 7 enzymes spécifiquement dosées pour garantir son efficacité sur les molécules visées et permettre également de digérer la majorité des FODMAP. > Notre formule est certifiée Low FODMAP par la Monash Université, sans gluten et Vegan. > La choline contribue au maintien d’une fonction hépatique normale et à un métabolisme lipidique normal. > Le Carvi est reconnu pour faciliter la digestion, favoriser un bon transit intestinal et pour aider à limiter les inconforts digestifs tels que les ballonnements (sur une quantité de 3 gélules). Le Carvi favorise un fonctionnement normal de l’appareil digestif, stimule la digestion, soutient les fonctions digestives et stimule les sucs digestifs. Les enzymes digestives, qu’est-ce que c’est ? > Les enzymes digestives sont des protéines qui accélèrent les réactions chimiques et agissent tout au long de notre tube digestif comme des ciseaux ; elles découpent les aliments en molécules plus petites et les transforment de l’état solide à l’état liquide pour contribuer à leur digestion par l’intestin. Un déficit en enzymes digestives est une cause majeure d’inconfort digestif et intestinal. Les enzymes sont produites tout au long du tube digestif, de la bouche, à l’estomac, en passant par le pancréas et l’intestin. Le pancréas est d’ailleurs le producteur le plus important d’enzymes dans notre corps. > Les enzymes jouent ainsi un rôle primordial en évitant la descente dans notre système digestif de particules d’aliments non digérés qui pourraient alors ne pas être employés comme nutriments ou, selon leur taille, se putréfier et se transformer en toxine ou traverser la paroi intestinale, provoquant une réaction inflammatoire immunitaire de l’organisme. > Entre microbiotes appauvris et capacités individuelles parfois limitées à produire certaines enzymes, de nombreuses personnes, notamment celles atteintes de troubles digestifs, présentent un déficit enzymatique contribuant à renforcer ces mêmes troubles digestifs et notamment une sensation de digestion difficile après un repas. La plupart des intolérances alimentaires (gluten, lactose) sont ainsi liées à un déficit enzymatique (amylase pour l’amidon, présent dans l’alimentation, générant glucose, maltose et dextrine), lactase pour le lactose etc..   Notre complément digestion difficile, Le Fart’astique contient 60 gélules.

4.7/5 (124 avis vérifiés)

Dès

29,90

Devenez membre et obtenez -30%

Ces articles pourraient vous plaire !

Intestin irritable

Ajouter à la wishlist

photo article site (32)

Intestin irritable

Une gamme de compléments alimentaires dédiée à la santé intestinale.

Santé

Ajouter à la wishlist

photo article site (31)

Santé

Les huiles végétales : sources d’oméga-3 et de nombreux bienfaits

Food

Ajouter à la wishlist

photo article site (29)

Food

Le sorgho, une céréale sans gluten aux vertus digestives.

Santé

Ajouter à la wishlist

intolérance à l'histamine

Santé

L’intolérance à l’histamine ou déficience en DAO

Intolérance assez méconnue l’intolérance à l’histamine, se développerait lorsque l’organisme présente un taux d’histamine trop élevé et n’est alors plus capable de la décomposer. La piste principale de cette intolérance serait alors une carence en DAO (diamine oxydase), la fameuse enzyme qui permet de la dégrader. La déficience en DAO toucherait jusqu’à 15% de la population.

Inscris-toi à notre newsletter et bénéficie de 10% sur ta première commande !

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Nos réseaux

Rejoins-nous sur nos réseaux pour faire toujours plus de bruit autour du Syndrome de l’Intestin Irritable et ce… autrement que par des pets !

Retrouve ton code de parrainage sur ton espace client

10% de réduction sur leur première commande, 5€ pour toi !

0