Intolérance lactose conséquences

Table des matières

Intolérance lactose, pourquoi ?

Josiette, si tu sens que ton système digestif a du mal à faire passer un morceau de fromage ou une glace bien crémeuse ? gourmande hein ?  Il est possible que tu souffres d’une intolérance lactose. 

Ce trouble digestif est lié au manque d’une enzyme, la lactase, qui décompose le sucre contenu dans les produits laitiers, le lactose. Lorsqu’il n’est pas digéré, ce dernier provoque des symptômes gênants, qui varient d’une personne à l’autre. En France, 30 à 50 % des adultes ont une digestion incomplète du lactose.

Intolérance lactose conséquences ?

Les symptômes diffèrent en fonction du produit laitier ingéré et de la quantité de lactase produite par l’individu concerné. Ils apparaissent généralement entre 30 minutes et 2 heures après la prise. Voici quelques signes qui peuvent te mettre la puce à l’oreille.

Les symptômes associés sont d’ordre digestif :

  • ballonnements
  • excès de gaz
  • gargouillis intestinaux
  • crampes
  • douleurs abdominales
  • diarrhée

Intolérance lactose et intestin irritable ?

Ça te rappelle quelque chose n’est-ce pas  ? et oui ces symptômes sont proches de ceux du SII.. Oui mais justement l’intolérance ne doit pas être confondue avec le syndrome de l’intestin irritable, dont les symptômes sont similaires.

Cependant, de nombreux patients atteints d’un syndrome de l’intestin irritable, comme nous Josiettes,  allèguent une intolérance au lactose et il est vrai que l’intolérance au lactose est très fréquente en cas de SII car le lactose fait partie des sucres pouvant être fermentés ou FODMAPs

Le lactose est effectivement un des types de FODMAP. Cependant comme pour les autres types de FODMAP il est absolument inutile de supprimer entièrement de son alimentation les aliments contenant du Lactose ; 

En effet, quand on a une intolérance au lactose on peut quand même consommer des aliments dans lesquels il reste un peu de lactose. La Monash University a évalué qu’un aliment est pauvre en Lactose s’il contient moins de 1 g de lactose dans la portion consommée. Donc ces quantités de lactose sont dans la majorité des cas très bien tolérées par les intolérants au lactose

L’étude de la digestion du lactose et de la sensibilité au lactose est utile chez des patients souffrant de SII pour justifier l’instauration ou pas d’un régime sans lactose. 

Cela permet aussi de distinguer les patients ayant une maldigestion du lactose de ceux ayant une sensibilité au lactose. 

Intolérance lactose ou allergie au lactose ?

Attention aussi à ne pas confondre intolérance au lactose et allergie aux protéines du lait de vache. L’allergie est une perturbation du système immunitaire entraînant des risques de complications importantes contrairement à l’intolérance au lactose. L’allergie aux protéines de lait de vache provoque des désagréments digestifs (douleurs abdominales, diarrhée), mais aussi respiratoires et dermatologiques.

En l’absence de malabsorption objectivée, il est conseillé d’encourager les patients à la réintroduction du lactose dans l’alimentation pour éviter le risque de carence calcique.

Quel est le diagnostic pour une intolérance lactose ?

Pour effectuer un diagnostic,  il existe trois types de tests

  • Le test respiratoire, de première intention, qui consiste à mesurer la quantité d’hydrogène expirée après l’ingestion d’un aliment à base de lactose.
  • Le test de l’intolérance au lactose, effectué par prise de sang, repose sur la mesure du taux de glycémie, avant et après l’absorption de lactose.
  • Le test génétique, s’effectue par écouvillonnage de l’intérieur de la joue et permet de diagnostiquer les intolérances au lactose primaires.

Oui on le sait Josiette !  le lactose on en trouve partout mais on peut aussi augmenter sa tolérance au Lactose :

Nous sommes tous uniques, et même parmi les intolérants au lactose certains peuvent en tolérer des quantités tout à fait correctes alors que d’autres devront rester en dessous de 1 g de lactose par repas.

C’est donc déjà à toi Josiette de faire le test de ta propre tolérance. 

C’est d’ailleurs ce qui est fait lors de la deuxième phase de l’alimentation pauvre en FODMAP qui est celle de test de réintroduction des différents types d’aliments riches en FODMAP.

En augmentant très progressivement sa consommation de lactose, le corps s’adapte alors et se met à augmenter sa production de lactase. Ça peut prendre du temps, mais ça peut aussi valoir le coup !

Découvre notre complément alimentaire Ça passe crème digestion lactose, l’enzyme lactase de ginette et josiane

Sources : santé discount, site Amélie santé

Panier
Retour haut de page

-10% sur ta première commande !

Laisse-nous ton email et tu recevras le code.

En cliquant sur Envoyer, vous acceptez d’envoyer vos informations à Ginette et Josiane qui accepte de les utiliser en accord avec sa politique de confidentialité.