alttext1}

Home / Blog / L’intestin, notre deuxième cerveau ?

Santé

L’intestin, notre deuxième cerveau ?

33235, 33191

« Irritable », « irrité », « la boule au ventre », « l’estomac noué ». A bien y réfléchir, ces qualificatifs semblent tout nous dévoiler du caractère nerveux de notre système digestif et de notre intestin. Longtemps relégué à ses uniques fonctions digestives, de récentes études, notamment popularisées par Giulia Enders à travers son livre devenu bible, Le charme discret de l’intestin, témoignent en effet du rôle prépondérant de notre intestin aux côtés du tout-puissant cerveau.

Tout autant de caractéristiques qui aident à comprendre pourquoi nos émotions ont un tel impact sur notre digestion. Afin de mieux comprendre, reprenons les bases.

Zoom sur l’intestin

L’intestin et le cerveau : des cousins germains ?

A y regarder de plus près, intestin et cerveau se ressemblent et partagent bien plus encore quelques similitudes ! A l’instar du cerveau, l’intestin est doté de plus de deux cents millions de neurones et possède ainsi son propre système nerveux. Capable de fonctionner localement et de manière autonome, ce système nerveux contribue à la bonne régulation du transit, à l’assimilation des nutriments ainsi qu’à la bonne protection de l’organisme face aux agents pathogènes extérieurs.

Composé de nombreux circuits neuronaux et de neurotransmetteurs, l’intestin est en mesure de communiquer de nombreuses informations aux autres organes. Parmi ces neurotransmetteurs (substance chimique qui assure le passage de l’information entre les cellules nerveuses), l’intestin est le premier fournisseur de la sérotonine impliquée dans la gestion des émotions et également présente dans le cerveau.

L’intestin et le système nerveux autonome

Dôté de ses millions de nerfs, l’intestin intègre un système nerveux plus large : le système nerveux autonome en charge de toutes les fonctions dites automatiques du corps (respiration, digestion, système cardio-vasculaire, etc.). Ce système nerveux autonome se décompose alors en trois sous-systèmes

  • Le système nerveux sympathique : il accélère nos fonctions notamment en situation de stress afin de nous permettre de réagir face à un cas d’urgence.
  • Le système nerveux parasympathique : il ralentit l’organisme afin de contribuer notamment à la digestion.
  • Le système nerveux entérique : il contrôle le système digestif et notamment l’intestin.

Les systèmes nerveux sympathique et parasympathique ont des fonctions opposées de modulation et de régulation. En cas de stress, le système nerveux sympathique prend la main et inhibe l’activité du système nerveux parasympathique, dont la digestion fait partie.

L’axe intestin-cerveau

Intestin et cerveau : de grands bavards

En contact permanent avec l’extérieur, l’intestin agit comme un informateur privilégié pour le cerveau, isolé et protégé dans sa tour d’ivoire. Cerveau et intestin communiquent donc sans cesse : 90% des messages échangés provenant alors de l’intestin. Parmi ces messages : glycémie, charge nutritionnelle, présence d’un agent pathogène, taux d’acidités, tout autant d’informations alors interprétées en sensations par le cerveau (faim, satiété, douleurs parfois, etc.). L’intestin reçoit lui aussi des messages importants de la part du cerveau : l’odeur et la vue d’un aliment contribuent par exemple à activer la salivation, première étape de la digestion.

Le nerf vague

Toutes ces précieuses informations sont transmises par le nerf vague. Plus long nerf du corps, il dirige le système nerveux parasympathique et contrôle tous les organes depuis l’arrière du crâne jusqu’à l’intestin en passant par le tronc cérébral, les poumons, le cœur, le foie, l’estomac et la rate. 

Sa branche sensitive renseigne le cerveau sur ce qu’il se passe dans l’intestin quand sa branche motrice envoie des ordres aux muscles intestinaux. Concrètement ? Si un agent pathogène pénètre l’organisme, l’intestin prévient le cerveau à travers le nerf vague qui renvoie alors la réponse du cerveau face à cette intrusion : l’évacuation !

Et le microbiote dans tout ça ?

Si le rôle et l’action du microbiote restent encore assez difficiles à cerner malgré l’avancée des recherches, il semblerait toutefois être partie prenante des fonctions digestives, métaboliques, immunitaires et neurologiques. Dernièrement, des chercheurs de l’Institut Pasteur, de l’Inserm et du CNRS sont parvenus à constater, à la suite du transfert du microbiote d’animaux présentant des troubles de l’humeur à des animaux n’en présentant pas, que la modification du microbiote et son déséquilibre pouvaient être à l’origine d’état dépressif. En d’autres termes, en présence d’une dysbiose, le microbiote, en communication constante avec notre intestin et donc notre cerveau, aurait une influence sur nos humeurs et nos émotions.

Qu’est-ce qu’on retient de tout ça ?

Intimement et physiologiquement liés, cerveau et intestin influent l’un sur l’autre, ce qui explique que nos émotions et sensations puissent également jouer un rôle et être influencées. Certains troubles psychologiques, en premier lieu les traumas, ont ainsi été identifiés parmi les facteurs déclencheurs du syndrome de l’intestin irritable. Réciproquement, le SII a permis de constater l’émergence de troubles anxieux ou psychologiques (phobies, troubles du comportement alimentaire, etc.) récurrents chez les patients. Ce qu’on appelle en somme, un beau cercle vicieux.

Ce lien de mieux en mieux étudié et l’influence réciproque de l’intestin et du cerveau entre-eux, permet également de comprendre pourquoi l’alimentation seule ne contribue pas toujours à améliorer les troubles digestifs et en premier lieu les symptômes du syndrome de l’intestin irritable. Autrement appelé “gut brain disorder” (trouble de l’axe intestin-cerveau) dans les pays anglo-saxons, le SII témoigne ainsi d’une composante fonctionnelle et émotionnelle forte justifiant la pertinence d’approches telles que l’hypnose dans sa prise en charge.

Articles phare

Vivre en paix avec ses intestins

Vivre en paix avec ses intestins   Ballonnements, gaz, douleurs au ventre, digestion lente, problèmes de transit…  Cela vous dit quelque chose ? Comme 10 % des Français, vous souffrez peut-être du syndrome de l’intestin irritable (SII).   Encore assez méconnu, difficile à diagnostiquer, avec des symptômes variables, voire opposés d’une personne à l’autre, le SII est une pathologie complexe impactant la santé tout autant que la vie quotidienne.   Dans cet ouvrage, Audrey LNRD et Audrey HVC, fondatrices de Ginette et Josiane, témoignent de leur combat pour mieux comprendre ce trouble dont elles souffrent et livrent les solutions qu’elles ont testées pour mieux vivre avec:   –> une alimentation adaptée, notamment grâce à la méthode low FODMAP (un protocole permettant de déterminer les tolérances et intolérances à ces glucides) ; –> une meilleure gestion du stress et des émotions, facteurs favorisant les troubles digestifs, grâce à des pratiques comme le yoga et l’hypnose ; –> une hygiène de vie favorable au bon fonctionnement de l’appareil digestif : activité physique, plats faits maison et produits naturels, sommeil de qualité…     Le mot des fondatrices et auteurs : Loin d’être un énième livre médical sur le sujet (nous ne sommes toujours pas devenues gastro-entérologues), nous revenons sans détour, à travers le récit de nos parcours, qui sont aussi un peu les vôtres, sur tout ce qu’implique ce syndrome, bien au-delà des seuls symptômes : l’errance scientifique et médicale, l’impact de nos choix et de nos comportements sur son développement, ses conséquences sociales que l’on oublie bien souvent, l’aubaine parfois qu’il peut représenter pour certains mais aussi et surtout les solutions qui existent pour mieux vivre avec ! Oui, comme le titre l’indique, même si le SII s’apparente plus à un parcours de patience qu’à un parcours de patients, “Vivre en paix avec ses intestins” c’est chiant mais c’est possible !    

4.7/5 (28 avis vérifiés)

Dès

16,95

Devenez membre et obtenez

Le festin de l’intestin

Le Festin de l’intestin Le Festin de l’intestin est un livre de recettes pauvres en FODMAPs dont la vocation est de donner ou redonner l’envie de manger avec plaisir tout en respectant les recommandations de la Monash University en Australie (référence mondiale pour le régime pauvre en FODMAPs).   Ce livre, créé sous l’égide de la Fondation DigestScience et de son département DigestSanté, s’adresse plus particulièrement aux malades atteints du syndrome de l’intestin irritable (SII), des maladies inflammatoires chroniques de l’intestin demeurant symptomatiques malgré l’efficacité des traitements, mais également à tous ceux présentant des douleurs abdominales et ballonnements chroniques. 50 recettes du quotidien, 12 menus de chef pauvres en FODMAPs et les Incontournables du Placard, le tout en 100 pages illustrées dans un format 21X24 cm.   Un allié précieux dans votre quotidien ! Des recettes simples sucrées comme salées, des menus festifs et gastronomiques, adaptés à vos problèmes digestifs mais imaginés pour que le plaisir gustatif soit toujours au rendez-vous. Votre cuisine régalera vos familles et amis et vous retrouverez la convivialité autour de la table. Grâce aux trucs et astuces, votre suivi diététique de la méthode pauvres en FODMAPs sera simplifié. Le Festin de l’intestin,  pour retrouver un confort digestif et du plaisir au quotidien !   Le Festin de l’intestin est un livre de recettes savoureuses et pauvres en FODMAPs. Mais qui dit pauvre en FODMAPs ne veut certainement pas dire fade, simpliste et rébarbatif. Exit la monotonie, les repas sans relief et le manque d’inspiration ! Ce livre a été conçu pour répondre à plusieurs besoins, bien souvent exprimés par les personnes victimes des caprices de leurs intestins. Le Festin de l’intestin vous permettra :   –>De cuisiner des recettes sucrées et salées originales, pleines de saveurs et qui respectent les principes de la méthode pauvre en FODMAPs développée par la MONASH University* –>De préparer simplement et quotidiennement des repas qui vous permettront de vous faire plaisir tout en favorisant votre bien-être intestinal, mais également de surprendre vos proches avec des menus gastronomiques, –>De (re)trouver du plaisir à cuisiner et à manger de bons petits plats à la maison ou au travail, ou encore la convivialité de repas en famille ou entre amis.   Ce livre de recettes a été élaboré avec soin, par le chef de cuisine David Cauderon pour les menus, par “Ginette et Josiane” (nos coachs expertes SII) pour les recettes du quotidien. L’ensemble sous la consuite d’ Oriane Macke-Chaouat, diététicienne spécialisée, diplômée d’État et certifiée par la Monash University (Australie) et du Pr. Pierre Desreumaux, gastroentérologe Président Fondateur de la Fondation DigestScience. Les FODMAPs c’est quoi ? Les FODMAPs sont un ensemble de sucres qui fermentent et sont responsables de certains troubles intestinaux. FODMAPs = (Fermentable by colonic bacteria Oligosaccharides, Disaccharides, Monosaccharides And Polyols).   Plus simplement, ce sont des glucides de petites tailles, très peu absorbés par l’intestin grêle et qui procurent ballonnements, flatulences, diarrhées… symptômes parfois très invalidants chez certains partients.   Et quand je l’ouvre, qu’est-ce que je trouve ?   –>Une explication de la méthode pauvre en FODMAPs, –>Les incontournables du placard, les must-have à posséder si vous souhaitez démarrer ou suivre la méthode, –>50 recettes du quotidien, sucrées et salées (petits déjeuners, boissons, snacks, déjeuners ou dîners), –>12 menus de chef (entrée, plat, dessert)   Le tout ponctué d’ “Astuces de la diet” et de superbes clichés et illustrations sur 100 pages (format 21×24 cm).   Le Festin de l’Intestin sera un allié précieux dans votre quotidien grâce à ses recettes adaptées à vos problèmes digestifs et imaginées pour que le plaisir gustatif soit toujours au rendez-vous !  

0 avis

Dès

24,95

Devenez membre et obtenez

Ces articles pourraient vous plaire !

Intestin irritable

Ajouter à la wishlist

photo article site (32)

Intestin irritable

Une gamme de compléments alimentaires dédiée à la santé intestinale.

Santé

Ajouter à la wishlist

photo article site (31)

Santé

Les huiles végétales : sources d’oméga-3 et de nombreux bienfaits

Food

Ajouter à la wishlist

photo article site (29)

Food

Le sorgho, une céréale sans gluten aux vertus digestives.

Santé

Ajouter à la wishlist

intolérance à l'histamine

Santé

L’intolérance à l’histamine ou déficience en DAO

Intolérance assez méconnue l’intolérance à l’histamine, se développerait lorsque l’organisme présente un taux d’histamine trop élevé et n’est alors plus capable de la décomposer. La piste principale de cette intolérance serait alors une carence en DAO (diamine oxydase), la fameuse enzyme qui permet de la dégrader. La déficience en DAO toucherait jusqu’à 15% de la population.

Inscris-toi à notre newsletter et bénéficie de 10% sur ta première commande !

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Nos réseaux

Rejoins-nous sur nos réseaux pour faire toujours plus de bruit autour du Syndrome de l’Intestin Irritable et ce… autrement que par des pets !

Retrouve ton code de parrainage sur ton espace client

10% de réduction sur leur première commande, 5€ pour toi !

0