alttext1}

Home / Blog / Café et digestion – Pause ca-café ?

Food

Café et digestion – Pause ca-café ?

33235, 33191

Il n’y a pas à dire, le café a mauvaise réputation et effraie même la plupart de nos amis de la Team D ! Pourtant et comme toujours, le café n’est pas à diaboliser et peut même présenter certains bienfaits. What else ? On te laisse le découvrir ci-dessous.

Un petit kawa ?

Si ses origines, sont à l’instar du SII, contestées, les scientifiques s’accordent toutefois à dire que le café proviendrait des hauts plateaux éthiopiens. Il aurait ensuite été introduit au Yémen avant de se répandre dans le monde Musulman où il aurait trouvé son nom K’hawah (revigorant). Bien que contesté parfois pour des raisons politiques, parfois pour des raisons religieuses, le café réussit son expansion dans le monde Musulman jusqu’à atteindre l’Europe via l’Italie dès les années 1600. En France, ce sont les marchands Marseillais qui contribuèrent à introduire le café sur le territoire.

Dans le commerce, on trouve principalement deux variétés de café : l’arabica et le robusta.

L’arabica

  • Origines : originaire d’Ethiopie, il est le café qui s’est le plus répandu à travers le monde, représentant près de 70% de la culture mondiale.
  • Culture : relativement fragile, il pousse dans des régions où les températures ne chutent pas en dessous de 15°C, entre 600 et 2000 mètres d’altitude. On le retrouve essentiellement en Amérique centrale, Amérique du sud et en Afrique.
  • Caractéristiques : caractérisé par le sillon de son grain en forme de S, l’arabica donne un café léger et particulièrement aromatique.
  • Teneur : il contient entre 0,8 et 1,5% de caféine.

Le robusta

  • Origines : découverte au 17ème siècle seulement, cette variété de café provient du Congo.
  • Culture : très résistant, il pousse en plaine entre 0 et 600 mètres.
  • On le retrouve essentiellement en Afrique centrale ainsi qu’en Asie du sud.
  • Caractéristiques : deux fois plus gros que celui de l’arabica, son grain présente un sillon droit. Côté goût, il est connu pour son amertume et son corps. Il est ainsi privilégié pour les cafés corsés ou les expresso.
  • Teneur : son taux de caféine peut atteindre 3%, soit 2 fois plus que dans l’arabica.

La caféine que contiennent les fruits du caféier leur sert essentiellement à se protéger de l’agression des nuisibles. Poussant en plaine et ainsi plus exposé aux agression, le robusta produit deux fois plus de caféine que l’arabica afin de se protéger.

Tasse à moitié vide ou à moitié pleine ?

Café noir ?

Soluble, le café est en mesure de pénétrer et de dissoudre dans les matières liquides (le sang) et les graisses. C’est ainsi qu’il est en mesure d’atteindre le cerveau et de contribuer, par son action, d’activer certaines substances telles que la dopamine ou l’adrénaline ; deux neurotransmetteurs stimulants et impliqués dans la sensation de plaisir.

Altérant le fonctionnement naturel des molécules et de leurs récepteurs, le café est ainsi considéré comme une molécule psychotrope et présenterait un caractère addictif.

Les vertus du café

  • Un puissant antioxydant : riche en antioxydant, le café contribuerait à un bon maintien cellulaire et jouerait un rôle de prévention dans certains cancers.
  • Un stimulant cérébral : de par ses effets neuro-protecteurs, le café contribuerait à prévenir certaines maladies neurologiques telles que Parkinson ou Alzheimer ou encore les déficits de mémoire.
  • Un allié pour le diabète : grâce à la présence du cafestol, le café contribuerait à réduire le taux de glycémie dans le sang. En inhibant par ailleurs certaines substances, le café contribue à la production pancréatique d’insuline.

What else ?

Tu l’auras compris, côté café, ce n’est pas tout noir ! Bon, ce n’est pas tout blanc non plus puisque 26 à 40% des personnes atteintes du SII affirment que le café contribuerait à aggraver leurs symptômes. Café et digestion : qu’en est-il donc réellement ?

Café pas si gourmand ?

Connu pour ses effets laxatifs, le café a mauvaise réputation lorsqu’il s’agit de digestion. De son effet sur la motilité gastro-intestinale, à son action sur la contraction musculaire, il contribuerait en effet au transit des aliments dans le tube digestif. Mais parce que rien n’est tout blanc ou tout noir, le café présenterait aussi quelques bienfaits pour la digestion.

Fort de café ?

  • Il contribue à la production de sécrétions gastriques, essentielles à la bonne digestion.
  • Il favorise l’équilibre du microbiote en participant au développement de bonnes bactéries et notamment au Bifidobacterium spp.
  • Grâce à son effet sur le péristaltisme de l’intestin, le café serait particulièrement intéressant pour réduire la constipation.
  • Le café est reconnu pour contribuer à brûler les graisses et soutenir l’action du foie.

    Au-delà de contribuer à la bonne digestion, il aurait enfin un effet protecteur face à certaines pathologies (pancréatite, calculs biliaires, maladies chroniques du foie, etc.)

Pas question de boire la tasse

Ce qu’on en retient, c’est donc que le café est, comme pour tout, à consommer en fonction de ses tolérances et intolérances et en adoptant de bons réflexes :

  • Il n’est pas High FODMAP et peut être consommé durant la méthode low FODMAP
  • 4 tasses par jour (ou 400 gr de caféine), c’est la quantité recommandée par l’EFSA
  • Manger en même temps que boire du café aiderait à réduire ses effets stimulants parfois source d’anxiété
  • Pris seul avant le petit-déjeuner, il limite le contrôle de la glycémie.
  • Au-delà des questions de goûts et de tolérances, la présence de sucre ou de lait dans le café contribuerait à exacerber certains effets négatifs du café sur l’organisme.

Articles phare

Vivre en paix avec ses intestins

Vivre en paix avec ses intestins   Ballonnements, gaz, douleurs au ventre, digestion lente, problèmes de transit…  Cela vous dit quelque chose ? Comme 10 % des Français, vous souffrez peut-être du syndrome de l’intestin irritable (SII).   Encore assez méconnu, difficile à diagnostiquer, avec des symptômes variables, voire opposés d’une personne à l’autre, le SII est une pathologie complexe impactant la santé tout autant que la vie quotidienne.   Dans cet ouvrage, Audrey LNRD et Audrey HVC, fondatrices de Ginette et Josiane, témoignent de leur combat pour mieux comprendre ce trouble dont elles souffrent et livrent les solutions qu’elles ont testées pour mieux vivre avec:   –> une alimentation adaptée, notamment grâce à la méthode low FODMAP (un protocole permettant de déterminer les tolérances et intolérances à ces glucides) ; –> une meilleure gestion du stress et des émotions, facteurs favorisant les troubles digestifs, grâce à des pratiques comme le yoga et l’hypnose ; –> une hygiène de vie favorable au bon fonctionnement de l’appareil digestif : activité physique, plats faits maison et produits naturels, sommeil de qualité…     Le mot des fondatrices et auteurs : Loin d’être un énième livre médical sur le sujet (nous ne sommes toujours pas devenues gastro-entérologues), nous revenons sans détour, à travers le récit de nos parcours, qui sont aussi un peu les vôtres, sur tout ce qu’implique ce syndrome, bien au-delà des seuls symptômes : l’errance scientifique et médicale, l’impact de nos choix et de nos comportements sur son développement, ses conséquences sociales que l’on oublie bien souvent, l’aubaine parfois qu’il peut représenter pour certains mais aussi et surtout les solutions qui existent pour mieux vivre avec ! Oui, comme le titre l’indique, même si le SII s’apparente plus à un parcours de patience qu’à un parcours de patients, “Vivre en paix avec ses intestins” c’est chiant mais c’est possible !    

4.7/5 (28 avis vérifiés)

Dès

16,95

Devenez membre et obtenez

Le festin de l’intestin

Le Festin de l’intestin Le Festin de l’intestin est un livre de recettes pauvres en FODMAPs dont la vocation est de donner ou redonner l’envie de manger avec plaisir tout en respectant les recommandations de la Monash University en Australie (référence mondiale pour le régime pauvre en FODMAPs).   Ce livre, créé sous l’égide de la Fondation DigestScience et de son département DigestSanté, s’adresse plus particulièrement aux malades atteints du syndrome de l’intestin irritable (SII), des maladies inflammatoires chroniques de l’intestin demeurant symptomatiques malgré l’efficacité des traitements, mais également à tous ceux présentant des douleurs abdominales et ballonnements chroniques. 50 recettes du quotidien, 12 menus de chef pauvres en FODMAPs et les Incontournables du Placard, le tout en 100 pages illustrées dans un format 21X24 cm.   Un allié précieux dans votre quotidien ! Des recettes simples sucrées comme salées, des menus festifs et gastronomiques, adaptés à vos problèmes digestifs mais imaginés pour que le plaisir gustatif soit toujours au rendez-vous. Votre cuisine régalera vos familles et amis et vous retrouverez la convivialité autour de la table. Grâce aux trucs et astuces, votre suivi diététique de la méthode pauvres en FODMAPs sera simplifié. Le Festin de l’intestin,  pour retrouver un confort digestif et du plaisir au quotidien !   Le Festin de l’intestin est un livre de recettes savoureuses et pauvres en FODMAPs. Mais qui dit pauvre en FODMAPs ne veut certainement pas dire fade, simpliste et rébarbatif. Exit la monotonie, les repas sans relief et le manque d’inspiration ! Ce livre a été conçu pour répondre à plusieurs besoins, bien souvent exprimés par les personnes victimes des caprices de leurs intestins. Le Festin de l’intestin vous permettra :   –>De cuisiner des recettes sucrées et salées originales, pleines de saveurs et qui respectent les principes de la méthode pauvre en FODMAPs développée par la MONASH University* –>De préparer simplement et quotidiennement des repas qui vous permettront de vous faire plaisir tout en favorisant votre bien-être intestinal, mais également de surprendre vos proches avec des menus gastronomiques, –>De (re)trouver du plaisir à cuisiner et à manger de bons petits plats à la maison ou au travail, ou encore la convivialité de repas en famille ou entre amis.   Ce livre de recettes a été élaboré avec soin, par le chef de cuisine David Cauderon pour les menus, par “Ginette et Josiane” (nos coachs expertes SII) pour les recettes du quotidien. L’ensemble sous la consuite d’ Oriane Macke-Chaouat, diététicienne spécialisée, diplômée d’État et certifiée par la Monash University (Australie) et du Pr. Pierre Desreumaux, gastroentérologe Président Fondateur de la Fondation DigestScience. Les FODMAPs c’est quoi ? Les FODMAPs sont un ensemble de sucres qui fermentent et sont responsables de certains troubles intestinaux. FODMAPs = (Fermentable by colonic bacteria Oligosaccharides, Disaccharides, Monosaccharides And Polyols).   Plus simplement, ce sont des glucides de petites tailles, très peu absorbés par l’intestin grêle et qui procurent ballonnements, flatulences, diarrhées… symptômes parfois très invalidants chez certains partients.   Et quand je l’ouvre, qu’est-ce que je trouve ?   –>Une explication de la méthode pauvre en FODMAPs, –>Les incontournables du placard, les must-have à posséder si vous souhaitez démarrer ou suivre la méthode, –>50 recettes du quotidien, sucrées et salées (petits déjeuners, boissons, snacks, déjeuners ou dîners), –>12 menus de chef (entrée, plat, dessert)   Le tout ponctué d’ “Astuces de la diet” et de superbes clichés et illustrations sur 100 pages (format 21×24 cm).   Le Festin de l’Intestin sera un allié précieux dans votre quotidien grâce à ses recettes adaptées à vos problèmes digestifs et imaginées pour que le plaisir gustatif soit toujours au rendez-vous !  

0 avis

Dès

24,95

Devenez membre et obtenez

Ces articles pourraient vous plaire !

Intestin irritable

Ajouter à la wishlist

photo article site (32)

Intestin irritable

Une gamme de compléments alimentaires dédiée à la santé intestinale.

Santé

Ajouter à la wishlist

photo article site (31)

Santé

Les huiles végétales : sources d’oméga-3 et de nombreux bienfaits

Food

Ajouter à la wishlist

photo article site (29)

Food

Le sorgho, une céréale sans gluten aux vertus digestives.

Santé

Ajouter à la wishlist

intolérance à l'histamine

Santé

L’intolérance à l’histamine ou déficience en DAO

Intolérance assez méconnue l’intolérance à l’histamine, se développerait lorsque l’organisme présente un taux d’histamine trop élevé et n’est alors plus capable de la décomposer. La piste principale de cette intolérance serait alors une carence en DAO (diamine oxydase), la fameuse enzyme qui permet de la dégrader. La déficience en DAO toucherait jusqu’à 15% de la population.

Inscris-toi à notre newsletter et bénéficie de 10% sur ta première commande !

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Nos réseaux

Rejoins-nous sur nos réseaux pour faire toujours plus de bruit autour du Syndrome de l’Intestin Irritable et ce… autrement que par des pets !

Retrouve ton code de parrainage sur ton espace client

10% de réduction sur leur première commande, 5€ pour toi !

0